Accordez-moi, Seigneur, ce vin qui est aussi nécessaire que votre précieux sang. Ce vin, sans quoi, tout ici bas est laid et maussade, ce vin qui rend la vie acceptable, et tolérables les foutus contemporains que vous m'avez données.
Léon Bloy

Une curieuse décision de justice, anachronique

Une curieuse édition de justice a été rendue le 13 novembre 2013. Elle censure une partie du Salut par les Juifs, la grande oeuvre de Léon Bloy contre l'antisémitisme de son époque, sous prétexte qu'elle a été republiée dans la collection L’Anthologie des propos contre les juifs, le judaïsme et le sionisme (Edtions Kontre Kulture)

Pierre Glaudes a publié dans le Nouvel Obs une mise au point et, surtout, Alexis Galpérine, arrière-petit-fils de Bloy, a publié une Défense de Léon Bloy dans le Figaro.

Ci-dessous, les citations sur Bloy et de Bloy reprise par Galpérine et montrant bien l'aberration de cette décision de "censure rétrospective" (Pierre Glaudes)

  • Bernard Lazare a écrit un article au sujet de ce livre : Léon Bloy, un écrivain philosémite
  • Franz Kafka : "Je connais, de Léon Bloy, un livre contre l'antisémitisme: Le Salut par les Juifs. Un chrétien y défend les Juifs comme on défend des parents pauvres. C'est très intéressant. Et puis, Bloy sait manier l'invective. Ce n'est pas banal. Il possède une flamme qui rappelle l'ardeur des prophètes. Que dis-je, il invective beaucoup mieux. Cela s'explique facilement, car sa flamme est alimentée par tout le fumier de l'époque moderne."
  • Léon Bloy :
    • l'énormité de l'outrage consistant à vilipender la race juive 
    • L'antisémi­tisme, chose toute moderne, est le soufflet le plus horrible que Notre Seigneur ait reçu dans sa Passion qui dure toujours ; c'est le plus sanglant et le plus ­impardonnable parce qu'il le reçoit sur la Face de sa Mère et de la main des chrétiens». Ici encore: «Quelques-unes des plus nobles âmes que j'aie rencontrées étaient des âmes juives… La sainteté est inhérente à ce peuple exceptionnel, unique et ­impérissable.
    • L'histoire des Juifs barre l'histoire du genre humain comme une digue, pour en élever le niveau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire