Accordez-moi, Seigneur, ce vin qui est aussi nécessaire que votre précieux sang. Ce vin, sans quoi, tout ici bas est laid et maussade, ce vin qui rend la vie acceptable, et tolérables les foutus contemporains que vous m'avez données.
Léon Bloy

Colloque Léon Bloy pour le centenaire de sa disparition

Appel à communication (les informations seront mises à jour au fur et à mesure de l'avancement) :
Le 3 novembre 1917 mourait Léon Bloy. Un siècle après la disparition de l’écrivain, ce colloque international, qui aura lieu à l’Université Paris-Sorbonne les 8, 9 et 10 novembre 2017, se propose de faire le bilan d’un siècle de réception de son œuvre et d’explorer les nouveaux chemins de la critique bloyenne. Parmi les axes retenus, on retiendra en particulier les propositions se rapportant


  • au positionnement de Bloy dans le champ littéraire,
  • à sa situation au sein de sa communauté spirituelle,
  • à ses amitiés et inimités, littéraires et cléricales,
  • à son rapport aux arts et aux artistes,
  • à ses avant-textes,
  • à l’intertextualité dans ses œuvres,
  • à sa poétique des genres (roman, nouvelle, historiographie, vie de saint, journal),
  • à ses rapports à l’écriture journalistique et à l’écriture critique,
  • à ses pratiques historiographiques,
  • à son style,
  • aux relations qu’il tisse entre littérature et théologie, littérature et apologétique, littérature et mystique,
  • à son imaginaire de l’espace et du temps,
  • à la « question juive » dans son œuvre et à son attitude à l’égard de l’antisémitisme,
  • à sa situation dans l’histoire des idées politiques,
  • à l’histoire de sa réception.


Les propositions de communication sont à adresser avant le 15 septembre 2016
à Pierre Glaudes : pierre.glaudes @ paris-sorbonne.fr
ou à Jean-Baptiste Amadieu : jean-baptiste.amadieu @ college-de-france.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire